nice mont ventoux

now browsing by tag

 
 

Témoignage de François LUGAND :

Le témoignage de Francois Lugand – Arsène Taxand

1- Bonjour François, pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?
Je suis âgé de 46 ans, heureusement marié (avec une sportive !) et j’ai 5 enfants dont les âges s’étendent de 5 à 18 ans. Ma profession d’avocat me donne l’occasion de conseiller mes clients, généralement des entreprises, sur les aspects fiscaux de leurs opérations. C’est aussi l’opportunité d’exercer au quotidien des fonctions de management d’équipe. Je suis né en Bretagne du nord (Dinard) au bord de la mer, je tiens beaucoup à ces racines.

2- Vous avez participé aux deux premières éditions du challenge Nice Mont Ventoux l’année dernière, qu’en avez-vous retenu ?
Tout d’abord, le cadre du challenge est fabuleux. J’avais dans le passé roulé au Ventoux ou dans l’arrière-pays Niçois que ce soit à l’entrainement ou dans le cadre d’épreuves. J’adore ces deux sites et les relier est encore plus magique. Par ailleurs, j’apprécie énormément les courses à étapes, ce sont celles qui nous sortent vraiment de la pression du quotidien. Enfin, l’idée de partager cette passion du sport et du vélo dans un groupe trouve tout son sens dans une épreuve comme celle-ci.François Lugand NMV 2015

3- Nice Mont Ventoux étant un challenge pour entrepreneurs, il serait intéressant que vous présentiez votre société. Dans quel est le secteur d’activité travaillez-vous, et où est basée votre entreprise ?
Je suis associé d’un cabinet d’avocats, Arsene Taxand, qui est spécialisé dans le conseil fiscal. Nous sommes une belle PME d’une centaine d’avocats qui réalise 30M€ de chiffres d’affaires. Nous sommes adossé à un réseau de fiscalistes internationaux, Taxand. Tout cela fait que mon activité est très orientée sur l’international, elle s’appuie sur une équipe jeune d’avocats/consultants.

4- Le sport et/ou l’activité physique fait-il partie de la stratégie de votre entreprise (RH, communication, prévention…) ?
Petit à petit nous progressons dans ce domaine. Nous avons en 10 ans…, réussi à introduire une douche, installé notre cabinet dans un immeuble proche d’un Parc (Monceau pour ceux qui connaissent Paris) et passer un accord avec un gestionnaire de salle de sport. Notre équipe est jeune, elle est donc moins sensible au « wellness » qu’au « welldress ! ». Cela étant dit, une entreprise est aujourd’hui attendue sur ce terrain et j’essaye de sensibiliser mes associés à l’idée, dans un premier temps, d’offrir des possibilités à nos collaborateurs d’avoir une activité physique dans le cadre du cabinet. Chaque année nous progresserons, à notre taille. L’exemple vient aussi souvent d’en haut. Je ne médiatise pas mes activités mais j’essaye de les partager pour créer là aussi, de la motivation. Et je constate que pas à pas, cela marche.
BBC2016_MIPIM_velo-44-

 

5- Revenons à vous, quelle importance accordez-vous à la pratique du sport ?
Je n’ai vécu à Paris qu’à partir de 20 ans pour mes études, puis cette ville trépidante ne m’a plus quittée. Mais je garde dans mon patrimoine le goût pour le sport tant collectif qu’individuel. Pour moi, être bien dans sa vie est toujours passé par une « harmonie » sportive, quel que soit le sport. De ludique et exutoire, le sport avec le temps et l’âge s’est ouvert sur d’autres horizons : faire attention à son corps, repousser ses limites et ses interactions physique/mental, conserver une capacité de socialisation dans un univers plus simple et direct que celui du boulot ou du microcosme parisien… Le sport m’oblige à une forme d’équilibre, à faire attention à mon alimentation, ma préparation physique. C’est totalement vertueux. Par ailleurs, cela donne accès à la magie d’une épreuve qui se déroule parfaitement, d’une rencontre un matin avec un groupe de japonais égarés dans l’UTMB, d’une vision éthérée de la promenade des anglais au premier retour de bouée de l’Ironman, d’un chapelet de dunes sous la chaleur brûlante du Sahara : c’est en plein effort la contemplation d’images irréelles, de paysages à couper le souffle. C’est une manière de vivre la proximité avec la fantastique nature qui nous entoure. Et plus encore, quand maintenant je peux le partager avec ma femme Marie et bientôt avec mes enfants en espérant ne pas avoir trop décliné jusque-là 😉 !

6- A ce jour, où en es-tu dans ta préparation en vue du challenge 2016 ?
J’y vais tranquillement car j’ai une fissure au tendon d’Achille. Cela ne m’empêche pas de rouler, mais c’est un avertisseur de ralentir la cadence. Quoi qu’il arrive, j’adapterai mon train à mon niveau et je sais qu’avec cette organisation merveilleuse qui nous attend, il y aura toujours de la place pour ma forme du jour.

François Lugand NMV 2015

Vous souhaitez participer à l’un de nos challenges pour Entreprises ?
Inscrivez-vous pour le Challenge Nice Mont Ventoux
Inscrivez-vous pour le Challenge Corsica
Contactez-nous pour toute autre question. 

.

NEWSLETTER #5 – Challenge Nice Mont Ventoux : les news à un mois du départ

Bonjour,

Nous sommes maintenant à un mois du grand départ pour le 3ème Challenge Vélo Nice Mont Ventoux, et nous avons trois bonnes nouvelles à partager avec vous :

1) Century 21 Lafage Transaction, 1ère agence Century 21 de France, rejoint notre pool de partenaires et nous en sommes très fiers !

2) Le peloton roulera cette année pour l’association caritative Le point rose, qui vient en soutien aux enfants en soins palliatifs pédiatriques. Nous dévoilerons les détails du dispositif dans la prochaine Newsletter.

3) Enfin, du 8 au 11 octobre prochain aura lieu la 1ère édition du Challenge Vélo Corsica au départ de Saint Florent, au Cap Corse. Une très belle aventure automnale !

Dans cette newsletter vous trouverez aussi des informations sur :
-> La 3ème étape du Challenge NMV : Mazan – Mont Ventoux – Mazan
-> L’interview de William Robert, qui a participé à l’édition NMV 2015
-> Un focus sur notre partenaire Century21 Lafage Transactions
-> Le conseil du coach : « 10 erreurs à éviter pour atteindre son pic de forme le jour J ».

Bonne lecture et à très bientôt !
.

.

>> Cliquez ici pour lire la newsletter

.

 

.

.

.

.

Témoignage de William Robert, un entrepreneur adepte du vélo

Bonjour William, peux-tu présenter en quelques lignes ?
J’ai 43 ans, je suis né à Nice, je vis en couple, j’ai deux merveilleuses filles de 9 et 11 ans, je dirige deux entreprises, j’emploie environs 60 salariés sur les deux structures et  j’ai toujours pratiqué une activité sportive, mais pas aussi intensémet que ces dernières années !

Tu as participé à la seconde édition du challenge Nice Mont Ventoux l’année dernière, qu’en as-tu retenu ?
Que dire ? Du bonheur, du partage, de magnifiques rencontres, une super ambiance avec un très bon groupe de participant, le choix de l’itinéraire, on en prend plein la vue pendant 3 jours, tout le monde se retrouve en tant que chef d’entreprise on partage les mêmes valeurs du travail, les responsabilités et le goût de l’effort, beaucoup de liens se sont tissés pour certains d’entres-nous, mais je pense qu’il n’y a que le sport qui est  capable de rassembler de cette manière, tout le monde s’encourage se pousse, personne ne reste au bord de la route… J’ai retenu également les fins d’après-midi au Château de Mazan au bord de la piscine, les diners conviviaux et de qualité! La visite de cave pour certain…  Sans oublier l’encadrement et le Staff WTS sans faille !

Nice Mont Ventoux étant un challenge pour entrepreneurs, il serait intéressant que tu présentes ta société. Dans quel secteur d’activité travailles-tu et où est basée l’entreprise ?
Je suis le Président du Groupe SNRH « Régal et saveurs », une entreprise familiale créée par mon père en 1974, qui se trouve à Nice, et dans laquelle je travaille depuis 25 ans. C’est une société de restauration collective qui emploie une cinquantaine de salariés où nous fabriquons dans notre cuisine central environ 7500 repas jour, réparti  en trois secteurs, la petite enfance (crèches, écoles primaires, centres aérés), la restauration d’entreprise, et la restauration sociale (ccas, portage à domicile, clinique etc..). Nous travaillons avec les communes du département des Alpes-Maritimes essentiellement à travers des marchés public, nous sommes des artisanaux-industriels proposant une cuisine authentique et régionale en introduisant des produits Labélisés et Bio où notre proximité et réactivité nous démarquent des grands groupes nationaux.
Je suis également le Co-fondateur et directeur Financier de la marque Hanna Wallmark bijouterie fantaisie haut de gamme Suédoise qui compte pas moins de 450 revendeurs internationaux et deux magasins en nom propre à Saint Tropez et dans le CC CAP 3000 à Saint Laurent du Var.

WIlliam robert montre du ventoux velo - Challenge nice mont ventoux

 

Le sport et/ou l’activité physique fait-il partie de la stratégie de votre entreprise (RH, communication, prévention…) ?
Oui, tout à fait ! C’est le projet sur lequel je travaille depuis le début de cette nouvelle année avec la DRH. Nous avons lancé juste auprès nos salariés, l’idée de mettre en place une activité physique ou bien-être dans l’entreprise et  nos premiers retour sont positifs. Je me suis naturellement tourné vers Jean-Baptiste Wiroth (WTS) pour éventuellement le mettre en place. WTS passera par un audit interne afin de connaitre les attentes et les envies de chacun, car il faut que surtout cela reste accessible à l’ensemble quel que soit son niveau. Pourquoi pas une activité physique soft avec de la relaxation et avec dans l’année  une participation à un challenge commun comme une course à pied de masse ! Beaucoup de personnes ont envie de faire une activité, mais ne savent pas comment s’y prendre (manque de motivation, de temps, de repère, etc..). Le fait de le proposer en interne et encadré, va faciliter leur démarche et leur adhésion. Je suis persuadé qu’avoir une activité sportive régulière permet d’être bien dans son corps donc dans sa tête, de limiter les maladies donc l’absentéisme et surtout cela reste un élément fédérateur pour l’entreprise.

Revenons à toi, quelle importance accordes-tu à la pratique du sport ?
Je suis addict, avec 5 à 6 entrainements par semaine. Entre la  natation, le vélo, la course à pied et le renforcement musculaire, c’est un exutoire pour moi ; le moment où je lâche cette pression accumulée dans une journée et que tous les chefs d’entreprise connaissent, rien de mieux qu’après une journée de travail une bonne séance pour rentrer Zen à la maison ! Je me fixe chaque année des objectifs avec plusieurs compétitions de Triathlon de vélo et de course à pied !  

A ce jour, où en es-tu dans ta préparation en vue du challenge 2016 ?

Je suis dans une bonne préparation, suivie et adaptée  par Jean-Baptiste Wiroth (WTS) en fonction de mes objectifs de l’année et à mon état physique,  avec une première échéance le 12 mars le challenge Paris-Nice Amateur (dernière étape) avec le coach,  le 1er Mai l’Iron Man d’Aix en Provence, pour prendre ensuite le départ du temps attendu Challenge NMV…je serai prêt !!

Pour terminer quel conseil donnerais-tu à ceux qui doutent de leurs capacités pour réaliser ce challenge ?
Ce challenge reste accessible à tout rouleur, du moment où il y a quand même un entrainement régulier et quelques centaines de kilométres au compteur avant le challenge. L’idéal reste quand même de suivre une préparation faite par le coach (WTS) avec des exercices spécifiques, qui amène à une progression de performance rapide et sans comparaison. Ensuite l’émulation et l’aspiration du groupe des challengers fait le reste…

Merci de m’avoir mis l’honneur pour cette édition
A Tous à bientôt.. non à trés vite !! 
Will 

.

Témoignage Cyril Zaprilla : Futur participant NMV 2016 !

Le témoignage de Cyril Zaprilla – DTZ

zaprilla-e1456761076428.

1- Bonjour Cyril, peux-tu présenter en quelques lignes ?
Je vis à Paris, j’ai 42 ans, suis marié et père de 3 filles âgées de 7, 11 et 15 ans. Je suis un ancien Rugbyman d’origine toulousaine et j’ai toujours pratiqué le sport de façon régulière durant ma jeunesse et souvent en compétition. J’ai évolué au poste de Centre et ai joué pendant de nombreuses années. J’ai terminé en Fédéral 2 (mais j’étais souvent sur le banc…). Après avoir arrêté, je me suis contenté d’un entretien plus ou moins régulier en salle de sport.

2- Tu as participé à la seconde édition du challenge Nice Mont Ventoux l’année dernière, qu’en as-tu retenu ?
La première chose que j’en retiens, c’est l’aventure humaine. Les belles rencontres dans les moments d’effort intense et ce bien avant d’arriver au pied du Ventoux! Des amitiés naissantes et qui se confirment aujourd’hui, d’autres qui se consolident, les échanges entre professionnels sur les bienfaits du sport en entreprise…. Sans oublier les fantastiques paysages, l’encadrement… que de choses à évoquer.

3- Nice Mont Ventoux étant un challenge pour entrepreneurs, il serait intéressant que tu présentes ta société. Dans quel est le secteur d’activité es-tu et où est basée l’entreprise ? Je travaille chez DTZ Investors France qui est une société d’Asset Management immobilier, filiale du groupe mondial DTZ – Cushman & Wakefield Cette société compte 50 personnes environ en France. Je suis membre du comité de direction en tant que Directeur de la ligne de service Commerce. Cette entreprise est basée aux portes de Paris.

4- Le sport et/ou l’activité physique fait-il partie de la stratégie de votre entreprise (RH, communication, prévention…) ?
Malheureusement, le sport n’est pas suffisamment mis en avant dans les entreprises comme la notre. C’est tout à fait dommage car mon président est marathonien et VTTiste, notre directeur général ceinture noire de judo et cycliste quand à notre directrice financière, elle joue encore à un excellent niveau régional en Volley-ball. Certains collaborateurs sont triathlètes, d’autres pratiquent la course à pied. Nous aurions de la matière… mais je ne renonce pas. A mon échelle, je pousse les collaborateurs à faire du sport notamment pour les plus jeunes qui se laissent aller de plus en plus tôt à mon grand désarroi….

5- Revenons à toi, quelle importance accordes-tu à la pratique du sport ?
Le sport est devenu aujourd’hui pour moi quasi quotidien. La rencontre avec mon Coach a été déterminante car elle me permet de concilier ma vie familiale qui reste ma grand priorité, ma vie professionnelle et ma vie sportive. Elle me permet aussi de progresser, car sans progression difficile de garder la motivation. Le sport pratiqué avec assiduité donne une stabilité surprenante dans la vie de tous les jours et permet sans trop s’en rendre compte de préserver son capital le plus précieux, sa santé. Les petits excès sont « gommés » par une séance un plus appuyée le lendemain, le sommeil est retrouvé, les grands excès n’existent plus. L’alimentation devient plus saine.

6- A ce jour, où en es-tu dans ta préparation en vue du challenge 2016 ?

Je poursuis ma préparation et commence à sentir les bienfaits des séances hivernales. L’hiver n’ayant pas été trop rude, j’ai pu assurer l’ensemble des séances prévues. Les phases de récupération très importantes sont de vraies périodes de répit, j’en conclus que je mets suffisamment d’intensité dans mes séances. J’ai hâte de me confronter aux difficultés des premiers cols (mi-Mars près de Nice) pour constater réellement mon état de forme. Mais nous sommes encore loin de l’objectif, et suivre un programme aide à ne pas trop se « cramer » sur ces mois d’hiver.

7- Pour terminer quel conseil donnerais-tu à ceux qui doutent de leurs capacités à faire ce challenge ?
De ne pas douter! Il faut rouler régulièrement certes, mais chacun, à son rythme, peut trouver les ressources pour aller chercher le Ventoux en fin de challenge. « Le mont Chauve » est difficile mais il se surmonte avec patience et abnégation. Le tout, à mon sens, est d’avoir suffisamment de foncier pour que le corps accepte trois jours successifs à forte intensité. Mais ce challenge est suffisamment bien pensé pour permettre à un cycliste de niveau moyen de parvenir au bout de l’aventure.

Vous souhaitez participer à l’un de nos challenges pour Entreprises ?
Inscrivez-vous pour le Challenge Nice Mont Ventoux
Inscrivez-vous pour le Challenge Corsica
Contactez-nous pour toute autre question. 

.

.

Presse Challenge Nice Mont Ventoux 2015 : Reportage dans le dernier Top Vélo !

Le Challenge Nice Mont Ventoux 2015, fait l’objet d’un beau reportage (pg 90-95 + interview pg 114), dans le dernier magazine TOP VELO (n°221 / Août 2015).
N’hésitez pas à vous le procurer dans votre kiosque préféré !

.

.

.

NB : Les inscriptions pour le Challenge Nice Mont Ventoux 2016 sont désormais ouvertes : [Inscription Challenge NMV 2016]

.

.

.

.

Café du cycliste, partenaire du 2nd Challenge Nice Mont Ventoux !

C’est avec grand plaisir que nous accueillons la marque azuréenne Café du Cycliste dans le pool des partenaires du 2nd Challenge Nice Mont Ventoux qui aura lieu du 11 au 14 juin 2015 !
cdc

Café du Cycliste propose des vêtements de vélo hyper-techniques au design épuré. Chacun des participants sera équipé d’une tenue maillot + cuissard d’une valeur de 300€.
Leur site : http://www.cafeducycliste.com/fr

.

.

Témoignage de Gilles Gaudin, participant du 1er Challenge Nice Mont Ventoux

« Salut JB, C’est avec le plus grand plaisir que je te livre mon témoignage pour essayer de décrire ce qui restera comme l’une des épreuves les plus marquantes de ma vie. Si j’ai réussi à atteindre le sommet du Ventoux alors que je n’étais manifestement pas suffisamment prêt physiquement, c’est que je suis allé chercher au plus profond de moi même les ressources afin de ne pas vous décevoir…Sans vous je n’y serai pas arrivé et c’est certainement un des plus beaux exemples de coaching. Je sors épuisé de cette épreuve mais complètement transformé, je pense qu’il y aura un avant et un après NMV et je te remercie du plus profond de mon coeur pour m’avoir fait vivre un tel moment. Encore mille merci à toi et à toute ton équipe. Je vous embrasse!

logo-nmv7(5)-celuilaSamedi 14 juin midi,

3 heures et demie que je suis debout sur les pédales à essayer de gravir chaque mètre de cette interminable montée et je le vois devant moi, son antenne rouge et  blanche est proche, je peux presque la toucher, c’est comme un phare qui se dresse au milieu de ce paysage lunaire..

J’y suis presque, je vais peut être atteindre le sommet de ce fameux Mont Ventoux, but ultime du challenge auquel je me suis inscrit il y a quelque mois.

Cela fait 3 jours que nous sommes parti de Nice, après la magie du départ j’ai vite compris, lorsque nous avons attaqué la première montée, que cela serait plus dur que prévu…

Devant moi il y la roue de Jean Pierre, mon coach, mon ami, mon frère, depuis le départ de Nice il ne m’a pas quitté une seconde, il a très vite compris que je n’étais pas assez préparé, pourquoi ne l’ai je pas plus écouté lors de ma préparation ?

Il me l’a pourtant suffisamment répété, il sait que je ne suis pas un sportif régulier et que ce chalenge ne doit pas se prendre à la légère.

Mais j’ai agis comme on agit souvent dans l’entreprise, en faisant preuve d’une indéfectible confiance en soi, je pensais que j’allais pouvoir prendre cette épreuve à bras le corps.

Ca fait 3 jours que tu m’accompagnes JP, tu me conseilles, tu gères mon effort, tu m’arroses, tu me fais rire, tu me tires inexorablement en avant, minutes après minutes, km après km, si j’arrive au sommet ce sera grâce à toi…

Hier Jean Philippe a pris la sage décision d’arrêter, victime d’horribles souffrances il a préféré ne  pas se dégouter du vélo. Je suis triste qu’il ne soit pas avec moi mais ce matin il m’a encouragé de manière fantastique, il est avec moi dans le cœur et je veux atteindre le sommet pour lui.
10477398_10152468880127381_235598895569330698_o

Et puis il y a Guy le conducteur de la voiture balais, au début j’avais beaucoup de scrupules à l’obliger à m’attendre et puis au fil des heures il s’est passé quelque chose entre lui et moi, je me suis habitué à son sympathique visage, à son sourire sincère et à ses petits gestes d’encouragement…
gilles-gaudin-et-guy-delaby

Une douche rafraichissante, une photo, un geste de la main, une parole, hier sous la chaleur torride dans la montée du col de Murs je l’ai même vu danser au milieu de la route…Je ne peux pas le lâcher maintenant.

Je suis vidé, il y a longtemps que j’ai épuisé mes réserves, je suis en train de chercher au fond de moi même pour trouver encore de l’énergie, et puis au détours d’un virage je vois Jean Luc, on s’est inscrit ensemble et je suis fier de la course qu’il mène. Après avoir atteint le sommet il est redescendu pour venir me chercher et faire avec moi les derniers km. Ce magnifique geste d’amitié me donne des frissons et m’apporte un surplus d’énergie pour vaincre cette montagne.

Les derniers mètres resteront pour moi à jamais gravés dans ma mémoire, porté par toute l’équipe je suis aspiré vers ce sommet de légende, je ne ressens plus la fatigue, je vais enfin atteindre l’arrivée….

Devant moi il y a Jean-Baptiste avec tous le staff et tous les participants, l’émotion est trop forte, les larmes se mêlent à la sueur, je craque, je suis terriblement touché de voir toute la solidarité qui s’est mis en place autour de moi. Je suis fier certes, mais surtout heureux pour tous ceux qui ont cru que je pouvais y arriver. 10365612_10152473956107381_1281979251416485529_o (1)

Seule la force de l’équipe m’a permis de réussir ce formidable chalenge, tout seul j’aurai abandonné en chemin. 

Je remercie toute l’équipe de WTS pour m’avoir permis de vivre de tels moments, ce chalenge restera l’épreuve de ma vie et je n’oublierai jamais ces moments passés sur le vélo au milieu de ces magnifiques paysages de Provence.

Je suis déjà partant pour l’année prochaine, j’arriverai certainement beaucoup mieux préparé que cette année et il y aura peut être dans les futurs participants quelqu’un qui aura besoin de mes encouragements.

Je pourrai alors enfin rendre une partie de ce qui m’a été donné…. 

Gilles

10497481_10152473957272381_7127164222071036_o (2)