jean-baptiste wiroth

now browsing by tag

 
 

Un nouveau souffle pour le sport en entreprise

Sport en entreprise à Monaco

Sport en entreprise à Monaco

 

En parallèle de mon activité de préparateur physique, j’accompagne depuis plusieurs années des chefs d’entreprise qui souhaitent promouvoir le sport et l’activité physique auprès de leurs collaborateurs. La thématique du sport en entreprise est donc un sujet qui m’intéresse particulièrement.  

Or, j’ai eu l’opportunité d’aller aux 1ères rencontres professionnelles sur le sport en entreprise (@Pepsport) à Paris.

pepsport

1ère rencontres du Sport en Entreprise – pepsport

Qu’en ai-je retenu retenu ?
– Que 1€ investi engendre un retour sur un investissement de 6€ selon le Professeur Martine Duclos du CHU de Clermont Ferrand (résultat scientifiquement démontré).
– Que les grands groupes sont bien structurés dans leurs projets en rapport avec le qualité de vie au travail. Les directions RH d’entreprises comme Adidas France, Zara, ou le Groupe Avril ont intégré l’activité physique dans leur stratégie (salles de sport, coaching, petits challenges…). Parmi les bonnes pratiques : par exemple, on organise pas de réunions entre midi et deux chez Adidas France, ce qui permet de faire du sport.
– Que le tissu de TPE/PME n’a pas les même contraintes et moyens comparativement aux grands groupes. Organiser le sport dans une petit entreprise n’est pas simple ! 
– Que les outils digitaux sont en train de se généraliser avec Chèque Santé ou Running Heroes. Ces outils permettent de gérer le volume tout en contribuant à motiver les personnes à faire de l’activité physique.
– Que les territoires s’organisent comme à Marseille (Provence Sport & Lifestyle), à Biarritz (Biarritz en forme) ou en Moselle (Dynaforme).
– Qu’un chef d’entreprise est un « véritable athlète de haut niveau » selon Francois Asselin, président de la CGPME. En effet, les entrepreneurs ont des problématiques d’objectif, de gestion du temps, de gestion de l’énergie, de management d’équipe… etc
– Qu’on ne sait pas encore vraiment comment procéder pour faire « bouger » les plus sédentaires. La problématique de la motivation reste centrale. L’une des réponse est de proposer une palette d’activités large allant des activités douces (yoga, pilates, relaxation, massages) aux activités culturelles (photographie, théâtre…etc).

Quelles sont les conséquences ?
1- De nombreux acteurs professionnels proposent maintenant une offre dédiée aux entreprises qui souhaitent promouvoir le sport et l’activité physique : de Club Med Gym à Sport Heroes, en passant par Gympass, Gymlib, Carewan… etc.
2- Les outils digitaux vont devenir incontournable pour gérer les volumes de pratiquants … et toutes les données qui vont avec (big data).
3- Selon moi, le coaching « présentiel » a une valeur ajoutée irremplaçable pour motiver, animer et conseiller en particulier dans les TPE/PME. Même si les outils digitaux vont simplifier son travail et son organisation, les coachs de terrains qualifiés pour encadrer ce type de public ont de beaux jours devant eux ! 
4- Je suis plus que jamais convaincu que le processus décisionnel pour mettre en place un programme de Sport en Entreprise doit venir de la direction (dirigeant, DRH). L’un des enjeux est donc de faire en sorte que les équipes dirigeantes soient « un peu plus » sportives qu’elles ne le sont aujourd’hui. Nous réalisons ce travail de sensibilisation durant le Challenge Vélo Nice Mont Ventoux pour chefs d’entreprise et cadres dirigeants (dont la 4ème édition sera organisée du 8 au 11 juin 2017).

Jean-Baptiste Wiroth – PhD
WTS – The Coaching Company
Endurance coach
Organisateur du Challenge Vélo Nice Mont Ventoux

Plus d’informations sur nos programmes pour entreprise sur 
Site : www.sport-entreprise.fr 
Facebook : www.facebook.com/sportentreprise   
Twitter : @sporentreprise

 

Jeux de Sophia : le Club des Dirigeants et l’UPE 06 veulent en faire un exemple national

signature-convention-UPE06-club-des-dirigeants-yvon-grosso-gerard-giraudon-jb-wiroth-cedric-messina-marilyn-cabane

Les deux associations veulent surfer sur le succès des Jeux de Sophia créés en 1994 par le Club des Dirigeants du parc technologique. A l’occasion de la 20ème édition, du 3 au 27 juin prochains, elles s’associent pour lancer le projet national « Entreprise en forme » visant à favoriser sur un territoire donné la pratique d’une activité sportive au service de la santé des salariés et des dirigeants d’entreprise.

La technopole va surfer sur le succès de ses Jeux de Sophia et tenter d’en faire un exemple national. C’est le sens de la convention qui a été signée le 2 avril entre le Club des Dirigeants du Parc International de Sophia Antipolis et l’UPE06. Les deux associations ont souhaité prolonger un partenariat initié en 2011 et s’associer pour lancer ensemble le projet « Entreprise en forme », ou « comment mettre la pratique d’une activité physique et/ou le sport au service de la santé des salariés et des dirigeants d’entreprise sur un territoire donné ».

[Lire la suite de l’article]

La signature de la convention entre Yvon Grosso et Gérard Giraudon

La signature de la convention entre Yvon Grosso et Gérard Giraudon

 

.

.